Commune de Ceintrey
Mairie de Ceintrey: 2, rue du Mont                   03-83-25-02-03                       mairie.ceintrey@wanadoo.fr
Retour plan du site

Prochaine réunion du Conseil Municipal

Vendredi 18 avril 20h30
Photo superbe
Signée Guyslaine FROMENT



















MISE A JOUR PROCHAINEMENT
Compte -rendu du conseil du 13 mars
 à télécharger


Compte rendu 2 ème Conseil d’Ecole

Résultats élections du Maire et des adjoints du 04 avril

TCHOOKBALL

ROLLER
Accueil.Mairie.Village.Vie municipale.Infos pratiques.Infos diverses.

L’Histoire de Ceintrey



Le village de CEINTREY jouxte a rive droite du Madon à 22 km de NANCY et à 9 km au nord de HAROUE. Au bord de la rivière, l'altitude est de 235 m, et sur le versant de coteau, elle atteint 275 m. L'origine de ce village est ancienne. en effet, les premières traces écrites font apparaître son nom vers 1175: "Gérardus de Senterei". Mais l'origine toponymique est plus ancienne. elle est dérivée d'un gentilice latin Cintirfus tiré de Cintirio. Le suffixe gallo-romain -iacus, rajouté par la suite, donnera la terminaison ey. Le nom va évoluer au fil du temps , Cinteri (1408) puis Cintrey et enfin Ceintrey. Le territoire de Ceintrey recèle de nombreuses richesses archéologiques. Ainsi au Nord-Est de la commune, au lieu-dit "Ranville" furent découverts les restes d'une villa gallo-romaine du Ier Siècle après J-C. En juin 1979, les travaux d'installation du gazoduc sibérien traversèrent ce site. Des tombes mérovingiennes datées du VII ème siècle par leur mobilier et aménagées à l'aide des restes de la villa furent mises au jour. Juste à côté se trouve le canton "Les Sarrasins" où des tessons, des briques et des substructions ont fait penser qu'un village existait. Déjà au X ème siècle, des seigneurs de Ceintrey se manifestent: l'un d'eux figure dans un texte de l'abbaye d'Epinal à qui il fit don de dîmes. Un autre est cité comme témoin dans la charte de fondation de l'abbaye de Chamouzey, en 1050 ; Vidrick de Ceintrey donna le village aux chevaliers de Rhodes en 1156 ; en 1176 les moines de Clairlieu reçurent un don de Ludovic de Syntrey et plusieurs habitants du village sont mentionnés comme témoins sur des documents émanant de l'abbaye. Le territoire appartint au duché de Lorraine qui le donna en 1330, puis le reprit en 1503 des comtes de Linange. au cours des XV ème et XVII ème siècles , la seigneurie de Ceintrey fut largement distribuée par le duc de Lorraine à de multiples vassaux, comme le comte de Salm en 1487, entre autres. Les sujets étaient distingués par leurs droits. tout nouvel arrivant avait un an pour se décider à dépendre de tel ou tel maître. Le château, construit par les seigneurs de la famille noble de Ceintrey, occupait l'emplacement de l'église actuelle et d'une vingtaine de maisons alentour. il était flanqué de quatre tours carrées et de fossés alimentés par le ruisseau du Grand-Rupt. Le village possède encore de belles maisons du XVIII ème siècle, mais la plus ancienne est celle située à la sortie ouest de l'église. elle vient des chevaliers de Malte, aurait été un couvent et a servi longtemps de presbytère. devant cette maison, existait au moyen-âge le four banal. Le premier pont en pierre connu franchissait le Madon du moulin au croisement des routes de Tantonville et de Vézelise. ses petites arches, obstruées par les eaux montantes de la rivière, entraînèrent l'inondation du village. Après sa démolition en 1740, un pont de bois ne résista pas aux crues de 1822 et fut emporté. Le second pont de bois fut remplacé , en 1840, par l'ouvrage actuel. Le village de Ceintrey est souvent qualifié de village "considérable" dans les anciens documents. sa population, fortement réduite par les ravages des guerres du XVIème siècle, est repassé de 56 habitants en 1710 à 865 en 1840. Durant la fin du XIX ème et toute la première moitié du XX ème siècle, l'exode rural a réduit l'importance de la commune. Toutefois, favorisé par sa situation sur un axe de passage très fréquenté, le village conserva une population assez stable. Fort du dynamisme de certains habitants et desservi par l'autoroute Nancy-Epinal toute proche, Ceintrey enregistre depuis plusieurs années un apport réguliers de citadins. Le bourg regroupe actuellement environ 700 habitants et ne cesse de croître. le territoire communal couvre 1 100 ha. Le patron de Ceintrey est saint Remy.

(Extrait du livre "entre fermes et clochers au pays d'Haroué" paru aux éditions MUSARTOIS à Vézelise)
Histoire du village